You are currently viewing Quand demander une formation à son employeur ?

Quand demander une formation à son employeur ?

  • Post published:18 mai 2022
  • Auteur/autrice de la publication :

Le recours à une formation professionnelle se motive par l’envie de progresser dans sa carrière à moins de se convertir. Aussi, il vise à actualiser les compétences compte tenu des nouvelles technologies et techniques en vigueur. Peu importe le motif, cette démarche relève d’une demande en entreprise pour les salariés. Comment procéder ? Quel est le moment propice pour en parler ? L’employeur peut-il refuser la demande ? Voici les éléments de réponses.

Comment demander une formation à son employeur ?

Toute personne initiée dans le milieu du travail bénéficie de plein droit à la formation, quel que soit son statut actuel. Pour un salarié actif en entreprise, le recours à une formation professionnelle doit faire l’objet d’une demande auprès de l’employeur. Il faut que la démarche obéisse à des règles strictes afin de mettre les chances de son côté. En cas de doute, mieux vaut demander le déroulement du protocole auprès du service Ressources Humaines.

Étudier la pertinence de la formation

En soumettant une demande de formation à son employeur, il est important de choisir un parcours porteur de valeur ajoutée. Un apprentissage en rapport avec l’activité de l’entreprise le rendra moins perplexe. En effet, l’absence cumulée pendant plusieurs heures implique la réorganisation au sein de la branche professionnelle. Cela affectera d’autant plus la rentabilité de l’entreprise. Cela dit, l’employeur misera sur le long terme en donnant son accord. Encore faut-il expliciter la contribution de manière convaincante.

Déterminer les modalités d’apprentissage

Il existe plusieurs moyens de suivre une formation professionnelle, à commencer par la mobilisation du CPF (Compte Personnel de Formation). Il est possible de demander un congé individuel de formation (CIF). Puis, l’approche par validation des acquis d’expérience (VAE) constitue aussi une option. En tout cas, il est important de connaître la durée d’apprentissage. L’employeur est également en droit d’être avisé si la formation se fait pendant les heures de travail ou non.

Se préparer pour l’entretien oral

La demande de formation à l’employeur ne se limite pas au simple envoi de dossier. Il faut soutenir le projet dans le cadre d’un entretien oral. Cela implique d’en parler au préalable, par exemple lors de la réunion annuelle. Il est aussi important de mentionner les avantages perçus par l’entreprise à l’issue de l’apprentissage. Les modalités de récupération en cas d’absence méritent d’être stipulées. Une fois le terrain bien préparé, la face à face ne sera qu’une simple formalité.

À quel moment faire sa demande de formation ?

L’accès à la formation fait partie des droits des salariés actifs dans le milieu professionnel depuis 2 ans au moins. L’employeur a tout de même la possibilité de décliner leur demande si le fonctionnement de l’entreprise devait en souffrir. Dans ce cas, l’apprentissage sera reporté. Cependant, la demande de formation doit respecter un certain timing selon la nature de celle-ci, plus précisément le financement sollicité.

Congé individuel de Formation (CIF)

Le dispositif est notamment sollicité dans le cadre d’un projet de transition ou d’évolution professionnelle. Le bénéficiaire continue de percevoir ses revenus avec un montant variable selon la durée de la formation, entre autres facteurs. Cependant, il faut soumettre la demande 2 à 12 mois avant la date effective du cours.

Dispositif de formation spécifique

Il s’agit d’un congé à durée variable dédié à l’apprentissage. Les modalités de financement varient selon la responsabilité en entreprise. La demande doit se faire dans les 30 jours précédant le début de la formation.

Plan de Formation Entreprise (PPE)

C’est un dispositif visant à former les salariés de sorte qu’ils développent des compétences utiles à l’exercice de leur mission. Contrairement aux autres financements à la demande du bénéficiaire, celui-ci est à l’initiative de l’administration, l’employeur ou la collectivité. Pendant la formation, le salarié perçoit son revenu mensuel, majoré des frais d’apprentissage.

La période de professionnalisation

Financé par l’opérateur de compétences (OPCO), ceci permet aux salariés de suivre une formation individualisée. Le dispositif alterne apprentissages théoriques et travail en entreprise. Il peut être à l’initiative de l’employeur ou de l’employé.

Quand demander une formation ?

Pour avancer une demande de formation à l’employeur, assurez-vous qu’il ne soit pas débordé de travail. Évitez autant que possible d’en parler avant une réunion, quelle que soit son importance. L’entretien professionnel destiné à discuter de la perspective d’évolution de carrière sera le moment opportun. Il est aussi possible d’attendre l’entretien d’évaluation mis en place par l’entreprise pour parler de la performance du salarié.

Benoît Boitard

Benoît Boitard est fondateur de Digi-Certi. Diplômé de Sciences Po Paris, spécialité management et qualité au sein des organisations, il est auditeur Qualiopi et responsable qualité au sein des plusieurs organismes de formations depuis 2020.