You are currently viewing Avoir un organisme de formation sans Qualiopi

Avoir un organisme de formation sans Qualiopi

  • Post published:5 mai 2022
  • Auteur/autrice de la publication :

La certification Qualiopi est entrée en vigueur depuis janvier 2022 suite aux résolutions apportées par la loi Avenir de 2018. Elle est obligatoire pour pouvoir profiter des différentes solutions de financement offertes par les OPCO par exemple. Cependant, même après la date limite imposée aux organismes de formations, ceux-ci ne sont pas encore tous conformes. Certaines entités souhaitent se soustraire à ce label sans pour autant interrompre leurs activités. Quels seront alors les impacts de ce choix ?

Le principe de la certification Qualiopi

Auparavant, pour que son organisme de formation soit reconnu, il fallait passer par le Datadock. Plus d’une cinquante de certifications était requise pour démontrer la fiabilité des Organismes Prestataires d’Actions Concourant au développement des Compétences. L’État décide néanmoins en septembre 2018 de l’instauration d’un seul et unique label, Qualiopi.

Son rôle est de poser les balises pour les OPAC. En effet, pour l’obtenir, il sera nécessaire que ces dernières se conforment à des normes strictes. La mise en place d’un programme de formation ou la création d’un établissement spécialisé devrait suivre les recommandations du RNQ. Il s’agit du Référentiel national Qualité, se composant de 32 indicateurs à respecter.

Ainsi, quatre catégories de structure auront l’obligation d’entamer les démarches vers Qualiopi. Les organismes qui dispensent des actions de formation professionnelle sont en première ligne, en présentiel ou à distance. La certification concerne aussi les activités de bilans de compétences ou les accompagnateurs opérant dans le cadre d’une VAE. Les CFA ou Centres de formations des apprentis ne sont pas en reste.

Les objectifs de cette certification

Suivre une formation professionnelle est extrêmement utile à bien des égards. En effet, c’est une des meilleures solutions pour s’ouvrir les portes vers une carrière plus intéressante. Il est donc important pour l’État de garantir la pertinence des actions de renforcement de compétences disponibles sur le marché. Le remplacement de Datadock vise alors avant tout à consolider les normes de qualité.

Aujourd’hui, Qualiopi est un certificat indispensable afin de pouvoir se faire financer par des fonds publics. Les organismes qui n’en disposent pas ne seront pas éligibles au CPF (Compte personnel de formation). D’autres acteurs comme les Opérateurs de Compétences (OPCO) n’apporteront pas non plus leur contribution sans ce label.

Les démarches à suivre pour l’obtention d’un tel agrément sont cependant complexes à compléter. Des audits stricts devront être faits par des entités habilitées à cet effet. De plus, la procédure engendrera des coûts plus ou moins élevés. Il faudra investir presque 1.000 euros pour une seule journée d’évaluation. À cela s’ajoutent les frais supplémentaires en cas de non-conformités.

Conséquences de l’absence de Qualiopi

Un organisme de formation non-certifié après le 1er janvier 2022 est donc exclu des circuits de financements fournis par l’État. Par conséquent, sans attestation claire que le contenu de son programme d’apprentissage est réellement qualitatif, il n’est pas éligible. Cependant, cette situation n’a rien d’alarmant. Cela ne veut pas dire que l’entité concernée n’est pas autorisée à exercer.

En effet, il faut le rappeler que Qualiopi est avant tout un label. Dans ce sens, il n’est pas obligatoire afin de pouvoir proposer son cursus. Beaucoup de professionnels du secteur de la formation ne veulent pas s’initier dans les lourdes démarches administratives. Par ailleurs, d’autres acteurs préfèrent attendre un certain délai avant de s’engager à respecter le Référentiel national Qualité.

Bien que cela ferme la porte à un éventail plutôt large de clients, l’activité peut rester pérenne. Il est néanmoins nécessaire d’adopter une stratégie de promotion bien réfléchie afin de mieux vendre sa formation.

Les solutions pour attirer des bénéficiaires

Ne pas être référencé dans la base de données du CPF ou des OPCO peut être un réel handicap. Cependant, ce n’est pas une difficulté insurmontable. Il existe une multitude de méthodes permettant de développer son organisme de formation non certifié

La première solution consiste à devenir sous-traitant pour le compte d’une entité ayant obtenu son label. Les apprenants signeront le contrat de formation avec ce dernier, mais seront accompagnés par l’OF sans Qualiopi. Il sera néanmoins nécessaire de trouver un partenaire qui accepte ce type de collaboration.

En outre, il est possible de rester indépendant en renforçant sa prospection. L’établissement spécialisé ou le formateur devra alors concocter un argumentaire solide pour pallier l’absence de certification. Il est ensuite conseillé de prendre directement contact avec les particuliers ou les sociétés qui disposent des moyens pour payer les frais de formation eux-mêmes.

Benoît Boitard

Benoît Boitard est fondateur de Digi-Certi. Diplômé de Sciences Po Paris, spécialité management et qualité au sein des organisations, il est auditeur Qualiopi et responsable qualité au sein des plusieurs organismes de formations depuis 2020.